Laisser ses cheveux sécher naturellement, bon ou mauvais ?

Nous l’avons tous fait en pensant que c’était bien, mais c’est peut-être une erreur. Eh oui, un mythe s’écroule, laisser ses cheveux sécher naturellement ce n’est pas mieux que de les sécher au sèche-cheveu ? Tentons d’y voir plus clair, que nous dit les experts.

Avons-nous tout faux ?

Le sèche-cheveu

Les avantages

Il optimise la brillance des cheveux, resserre les écailles et limite l’effet mousse. C’est un outil très pratique et rapide, notamment pour celles qui sont souvent en retard et qui souhaitent se sécher rapidement les cheveux. Autre atout, non négligeable, surtout pour celles qui veulent du volume, l’air chaud rend les cheveux plus volumineux. Si vous avez une teinture, c’est l’accessoire à privilégier, car il aide à fixer davantage la couleur. L’intérieur du cheveu est préservé, puisque le sèche-cheveu aide les écailles à se refermer plus rapidement, limitant ainsi la dépigmentation.

Les inconvénients

Utiliser de la mauvaise manière le sèche-cheveu peut devenir une arme de destruction. Si vous l’utilisez en le pointant vers le haut, soit dans le sens opposé des écailles, il va soulever la cuticule, rendant votre chevelure plus vulnérable. Autre effet indésirable, une température trop élevée peut participer à la déshydratation du cheveu.

Sécher à l’air libre

Les avantages

Le séchage naturel permet de faire autre chose pendant que vos cheveux sèchent. Certes, les principaux arguments du séchage naturel sont de ne pas exposer ses cheveux à la chaleur des appareils et de les garder bien hydratés. Ce privilège est plutôt réservé aux personnes aux courts cheveux, bouclés ou frisés.

Les inconvénients

Le plus grand danger selon les experts est l’affaiblissement de la fibre. En effet, l’eau fragiliserait les cheveux en gonflant et en cassant la cuticule. Trempés, vos cheveux sont plus fragiles et plus exposés à l’humidité, à la pollution, au froid… De plus, un cuir chevelu humide est plus enclin à produire des pellicules, accroit la chute des cheveux, rend les racines plus grasses et contribue à l’apparition de pointes fourchues.

L’avis d’un expert

Selon le docteur Tim Moore, chef de la technologie pour Good Hair Day, l’eau ferait gonfler et craquer les cuticules du cheveu, ce qui a donc tendance à les abîmer. Les laisser sécher à l’air libre les exposerait plus longtemps à l’humidité, ce qui les fragilise.

Une chevelure mouillée perd 50 % de sa force, par manque de protection, car les matières naturelles (sébum…) sont retirées lors du shampoing, laissant la fibre à nue sans protection. Le cheveu est formé d’un cortex qui est enveloppé par des cuticules, formant une protection comme des tuiles. Lorsque les longueurs sont pleines d’eau, cela exerce une pression sur les cuticules. Résultat, les cheveux sont fragilisés, favorisant l’apparition de fourches.

De plus, en étant mouillés les cheveux sont significativement plus sensibles à la pollution. On évitera donc, de sortir la chevelure mouillée. Plus vous laissez votre chevelure trempée longtemps, plus la fibre va continuer à se gorger d’eau et plus elle aura de chance de détériorer les écailles et de s’abîmer.

Il faut, donc, prendre le temps de se sécher la tête, pas n’importe comment, mais en adoptant les bons gestes.

Les bonnes pratiques pour un séchage bien fait

Enlever le maximum d’humidité

Utilisez une serviette sèche pour enlever au maximum l’eau pour simplifier et raccourcir le temps de séchage. Faites-le délicatement sans frotter énergiquement le crâne, cela ne ferait que tirer les cheveux et créer des frisottis.

Ne pas brosser ses cheveux mouillés

Lorsqu’ils sont humides, ils sont plus fragiles et sont donc susceptibles de se casser lors du brossage. Il est alors conseillé de les démêler quand ils sont secs.

Mettre le sèche-cheveux sur basse température

L’idéal est de sécher les cheveux à basse ou moyenne température, si votre appareil ne propose pas ces options, il est judicieux d’investir dans un modèle qui en offre. Il convient selon Tim Moore de ne pas laisser le sèche-cheveux trop longtemps sur la même zone, pour ne pas surchauffer le cheveu et le déshydrater. On déplace régulièrement l’appareil jusqu’à ce que les cheveux soient bien secs. Cette manière de sécher les cheveux peut paraître fastidieuse, mais cela demande simplement d’avoir les bons gestes, sans que ce soit plus long.

Utiliser une protection contre la chaleur

Pour fournir une protection supplémentaire aux cheveux, pensez à utiliser un spray thermo-protecteur qui fera barrière contre la chaleur de l’appareil. Cela fonctionne également pour les fers à lisser et tout appareil de mise en forme chauffant.

Le fer à boucler, le fer à friser à utiliser sur cheveux secs

Le fer à boucler ou à lisser est à utiliser uniquement sur des cheveux bien secs. N’utilisez jamais d’appareil au-delà de 210 °C, cela endommagerait le cheveu (brûlure, cassure, altération de la couleur pour les cheveux colorés). Le spécialiste de Good Hair Day recommande de ne pas aller au-delà des 185 °C. Pour lui, c’est la température parfaite pour modeler les cheveux sans les abîmer avec la chaleur.

Si vous optez pour le séchage à l’air libre

Si pour vous les sèche-cheveux, plaques lissantes, fers chauffants… sont trop agressifs et que vous revendiquer haut et fort votre appartenance à la team #séchagenaturel, alors voici quelques conseils pour un séchage naturel optimiser.

1-Démêlez avant le shampoing

Avant de sauter la tête la première dans la douche pour se laver les cheveux, il est important de préparer ses cheveux. Pour cela, on commence par séparer les cheveux afin de démêler au maximum les longueurs. C’est une étape primordiale dont l’objectif est de conserver une texture de cheveu impeccable au séchage. Une fois cette étape réalisée, faites une raie, puis passez sous la douche.

Tout d’abord, shampooiner avec un produit adapté, tout en gardant dans l’idéal les cheveux bien séparés, comme au départ. Ensuite, faites votre soin ou un masque à appliquer des longueurs jusqu’aux pointes, sans passer par les racines pour éviter de rendre le cuir chevelu gras. Pour gagner du temps pendant l’hydratation, peignez vos cheveux pour enlever les nœuds, laissez poser quelques minutes, puis rincez le soin. Rinçage de préférence à l’eau froide.

2-Dites adieu à la serviette

Après le shampoing, on essaie de toucher le moins possible les cheveux. Essorage à la main de l’excédent d’eau, tout en essayant de conserver les cheveux délimités comme avant la douche, pour éviter d’emmêler à nouveau les cheveux. Au maximum, éviter le séchage à la serviette, afin de conserver le mouvement naturel et la nature du cheveu.

Lorsque les cheveux sont essorés approximativement, appliquez un sérum revitalisant pour les cheveux secs ou appliquez directement votre produit coiffant.

3-Appliquer un soin coiffant

Dans cette étape, le but est de sublimer les cheveux, en appliquant un produit coiffant adapté à la nature de vos cheveux. Un produit parfaitement adapté, va permettre de booster l’éclat et la structure du cheveu. Par exemple, sur les cheveux bouclés utilisez une crème pour cheveux bouclés, pour dessiner et définir les boucles en éliminant les frisottis. Pour les cheveux fins et plats, utilisez un spray texturisant ou volumateur !

4-Optimiser l’effet mouillé

Vous pouvez également profiter de vos cheveux mouillés et parfaitement démêler pour réaliser des coiffures qui permettent de gagner en volume et en ondulations, comme avec les tresses. Ainsi, lorsque vous sortez de la douche, appliquer un spray texturisant, séparer vos cheveux en deux parties et réaliser deux tresses. Garder vos tresses jusqu’à ce que vos cheveux soient parfaitement secs. Résultat : une chevelure californienne de rêve.

Pour réaliser des boucles sans fer à friser, faites la même chose, mais en utilisant un bas ou un collant avec lequel vous réalisez vos tresses (un brin collant et deux brins de cheveux). Cela ne coûte rien et n’abîme pas les cheveux.

Si vous souhaitez obtenir une chevelure lisse et soyeuse, il vous faudra assembler vos cheveux en queue de cheval basse très bien serrée, la tension aide à sécher les cheveux de manière lisse.

Vous êtes maintenant prête pour le séchage naturel !

Séchage à l’air liber ou séchage naturel, ce que nous disent les experts

Depuis toujours, on nous répète que l’utilisation d’appareil chauffant est néfaste pour nos cheveux (cassures, pointes fourchues, cheveux desséchés…), il est donc normal que certains se soient tournés vers le naturel. Pourtant aujourd’hui, la question divise les experts.

 Pour ceux qui prônent le séchage des cheveux au sèche-cheveu, il existe certaines conditions pour un séchage efficace et sans les abîmer :

  • Utiliser une température adaptée, donc pas trop chaude, voire froide.
  • Bien essorer les cheveux avec une serviette avant de les sécher.
  • Protéger la fibre capillaire de la chaleur des appareils chauffants avec un soin (spray thermo-protecteur).
  • Positionner l’appareil à une distance d’environ 15 cm des cheveux.
  • Utiliser du matériel adapté (brosse, peigne…).
  • Ne pas sécher trop longtemps une zone, mais bouger régulièrement.
  • Utiliser un diffuseur adapté selon le type de cheveux (embout plat, pour un fini lisse ou brushing et embout à picots, pour les chevelures fragiles, bouclés ou pour obtenir du volume).
  • Ne pas les sécher complètement à la machine.
  • Ne pas utiliser le sèche-cheveu tous les jours.

Pour les autres le séchage à l’air libre serait idéal, mais toujours en respectant des étapes pour ne pas abîmer les cheveux :

  • Bien enlever l’excédent d’eau.
  • Sécher à la serviette sans frotter le cuir chevelu et les pointes.
  • Démêler les cheveux mouillés avec un peigne à dents large, pour ne pas les agresser et non à la brosse.
  • Utiliser un soin adéquat et adapté au type de cheveu et selon le résultat souhaité.
  • Éviter de se coucher les cheveux mouillés, cela privilégie les cassures et les frisottis. 

Finalement, sécher vos cheveux à l’air libre ou au brushing dépend de vous, de votre style de vie et de vos préférences. Mais, quoi que vous fassiez, n’oubliez pas que les cheveux sont fragiles. Le plus important étant, donc, d’en prendre soin et de les manipuler avec prudence.